LE CHEVREUIL

    Le rythme de son existence a vraiment de quoi surprendre : Le chevreuil passe sept heures à manger, autant à ruminer, sept heures encore à se reposer et seulement trois heures à dormir profondément. Il se montre très sensible aux bruits et son attention est immédiatement attirée par ceux qui lui semblent insolites. C'est la raison pour laquelle il est très difficile de l'apercevoir pendant la journée. Ce n'est qu'au crépuscule que, rassuré par l'obscurité naissante, l'oeil averti peut espérer l'entrevoir.

    Il n'a pas très bonne vue et se fie surtout à son ouïe. C'est pourquoi, le photographe doit obligatoirement avoir recours à l'affût pour pouvoir surprendre l'animal dans son milieu naturel. Le mirador, d'après les conseils des gardes forestiers, s'avère l'affût le plus efficace.

Cliquez sur la photo que vous souhaitez agrandir.

   On trouve le chevreuil dans les lieux boisés alternant avec des prairies, mais il fréquente aussi les grands massifs forestiers à condition qu'ils soient entrecoupés de clairières ou de jeunes plantations. Les arbres à feuilles caduques et les conifères lui conviennent également.

    En été, son pelage est roux puis devient brun-gris durant l'hiver. En toutes saisons, son arrière-train porte une grande tâche blanche (le miroir ou la serviette), formé de longs poils que l'on peut redresser. ce qui les rend plus visibles encore. Cette marque joue le rôle de signal avertisseur pour ses congénères : en le mettant en valeur, il manifeste ainsi son inquiétude. En présence d'un danger, il lance un curieux aboiement, fait face, cherche à voir ce qui se passe puis se décide enfin à détaler.

    Le chevreuil mâle (ou brocard) se reconnaît à ses bois ou, quand ceux-ci sont tombés (Octobre ou Novembre), à l'existence de bosses sur le front. Le chevreuil a trois allures différentes : Il marche quand il est tranquille, trotte sur de courtes distances et, en fuite, il bondit.

    Le chevreuil se reproduit en Juillet-Août. Agité, le brocard se rapproche d'une chevrette et la poursuit autour d'un fourré. En piétinant le sol, les deux animaux finissent par créer un véritable sentier plus ou moins circulaire appelé rond-de-sorcière. Au bout de neuf mois et demi (Mai-Juin), la chevrette met au monde deux faons. Elle ne reste pas constamment avec eux : Un chevriard isolé n'est donc pas abandonné. Les faons naissent au bout de neuf mois et demi (Mai-Juin). Deux heures après leur venue au monde, le poil bien léché par leur mère, ils commencent à marcher.

 http://www.legag.com - Mise à jour Aout 1999